Grease me up (2)

Publié le 21 Août 2011

Comme prévu, la suite de nos folles aventures au lycée, commencées ici ! Il fait une chaleur d’enfer, et mon PC est en train de me cramer les cuisses au troisième degré. Dépêchons-nous. Où en étais-je déjà ? Ah oui.

 

  • Le beau gosse rebelle (The Rebel)

 gr_000JohnTravolta.jpg

Incarné par un John Travolta au mieux de son physique, tout en yeux bleu glacier, mèche noir corbeau et déhanché pas piqué des hannetons. La Scientologie, c’était mieux avant.

 

Avantages :

-Tu as un look beaucoup trop cool. Tu échappes à ces ridicules tenues de sport qui dévoilent tes jambes maigrelettes ou tes bras en fromage blanc. Toi, ton truc, c’est le cuir : blouson, pantalon, gants. Du coup, tu as toujours chaud, même en Janvier.

-Les filles t’adooooorent. Ton côté mystérieux, blessé, viril, dangereux. L’amour du risque. Elles ne rêvent que de faire un tour sur ta grosse moto (j’ai évité tout jeu de mots de mauvais goût).

-Tu as des amis, des vrais. Les rebelles, c’est super sensible au fond. Donc tu crées des amitiés indéfectibles, des bromance avec des mecs comme toi, à fleur de peau. A la vie, à la mort.

-Au fait, pas besoin d’être bon à l’école non plus. C’est même une condition sine qua non du rebelle : il ne glande rien.

 

Inconvénients :

-La cigarette qui ne quitte jamais tes lèvres (for the cool) te donne une haleine de cendrier. Prévoir un gros budget Tic Tac.

-Les profs te détestent. Les parents aussi. Les mamies encore plus. Bref, à part les midinettes, tu es le mouton noir de la société. Attends-toi à beaucoup de rejet, qui alimente le cercle vicieux : rejet = perte de confiance en toi = colère = provocation = rejet etc…

-Tes amis ont beau être comme tes âmes sœur, ce sont quand même de sacrés glandos. Il y a en un qui est en prison parce qu’il dealait de l’herbe, un autre qui vit dans sa voiture et le dernier qui a redoublé quatre fois. Disons qu’ils ne te donnent pas franchement confiance en l’avenir.

 

Conclusion :

Posture amplement vantée par la littérature et le cinéma, le rebelle mignon est une option à la fois romantique et rock’n’roll. Une valeur sûre pour ceux qui veulent perdre leur virginité avant le bac et qui s’en foutent de finir en fac de socio. Bonne tolérance à l’alcool recommandée ; dépendance à la nicotine obligatoire. Il existe un risque minime mais présent de mourir prématurément, dans un accident de voiture ou d’overdose par exemple. Prudence.

 

  •  La fille libérée (The Slut)

 greasecoollookingrizzofk0rizzo.jpg

Incarnée à merveille par Stockard Channing, Betty Rizzo est la chef des Pink Ladies, un gang de filles pas à la vanille.

 

Avantages :

-Le bon goût, la décence, on s’en fout. Si tu as toujours eu envie de porter des bas résille, un soutien-gorge apparent ou de sortir sans culotte, fonce ! Les autres te critiqueront quoi que tu fasses, donc pas la peine de perdre du temps à te fabriquer un look classe. Autant exploiter à fond ton côté trash.

-Tu couches. Et tu recouches. C’est un peu tout l’intérêt de cette stratégie. Peu importe ton physique ou ton charme, les mecs savent que tu es toujours partante, et ils n’hésitent donc pas à te solliciter. Tu peux donc devenir bloggeuse sexe à dix-huit ans.

-Toi et ta bande de wild girls, vous êtes connues de tous au lycée. Pas forcément en bien, mais l’important, c’est la gloire, pas les raisons de la gloire, n’est-ce pas ?

 

Inconvénients :

-Globalement, les filles comme les garçons te rejettent, toi et tes excès. Les filles parce que tu les effraies, les mecs parce qu’ils ne veulent pas que les autres filles sachent qu’ils couchent occasionnellement avec toi. Impossible pour toi d’avoir une relation allant au-delà du plan cul, un semblant de tendresse ou même de respect. Dur pour l’ego.

-Attention aux petits soucis de santé : mal de dos consécutif au batifolage dans une voiture, MST en tous genres, mononucléose, angines à répétition à force de ne pas mettre de culotte…

-Généralement, les profs ne t’aiment pas trop parce que tes notes ne suivent pas toujours (difficile de trouver le temps de réviser quand Ted t’appelle pour « aller boire un verre »). Essaie de ne pas trop être à la traîne quand même, histoire de garder un peu d'estime de toi.

 

Conclusion :

Quoique une des rares étiquettes féminines qui permet de coucher dans les high school movies, celle-ci se révèle finalement assez cruelle. C’est une posture des plus solitaires, contrairement aux apparences. Et la fin du lycée peut s’avérer compliquée : que faire de ta vie à présent ? Si tu souhaites un jour entretenir des relations plus sérieuses avec quelqu’un, il faut ré apprivoiser le concept de couple, de confiance etc. Bref, cette stratégie peut convenir à des filles sûres d’elles, au mental en béton, qui savent exactement ce qu’elles veulent !

La fin de cette high school série demain, avec the Girly Girl et the Nerd :) Bon dimanche!

Rédigé par Nombre Premier

Publié dans #Films TV Books & Music

Commenter cet article

Nudibranche 21/08/2011 13:19



Vivement demain !



Nombre Premier 21/08/2011 14:25



Merci Nudi :)