Publié le 13 Juin 2015

En fait Paris c’est trop bien à contre-courant. Quand il n’y a personne. Quand c’est presque vide. Je me lève à dix heures en semaine comme une chômeuse ou une touriste et j’ai l’impression de redécouvrir Paris. Il n’y a presque personne rue Mouffetard....

Lire la suite

Rédigé par Nombre Premier

Publié dans #Considérations diverses